top of page

Qu'est-ce que tu sens / O que é que você sente — Michel Deguy

Dernière mise à jour : 18 févr. 2022

Traduit au portugais dans une classe de troisième cycle à la Faculté de Lettres de l'UFRJ, donnée par Marcelo Jacques de Moraes.


La vue répand l’infini

Me jette à l’embouchure du monde

Impartiale entre Véga et le ciron

D’aussi loin d’aussi près

Elle reconnait les choses

gnosies de monde

Les yeux s’habituent à la lumière

Le regard manque de tact

Je ne croirai si je ne touche

Approche - toi

Le goût de la bouche c’est pour aimer

Ceci est ton corps

Le fruit bien en bouche

Ingère la terre

Croire c’est croire entendre

et s’entendre entendre

Par l’ouï j’intériorise l’inouï

Le son peut devenir sens

Et la voix résonner celle de n’être personne

voix sans voix

Le senti se fait senteur

L’odorifère se déchire

entre les deux confins

Enfer et Paradis qui ceignent notre purgatoire

Le fétide et le suave

la pluie de roses et le puant

ça sent

Le bon et le mauvais

Sensations des cinq ?

Et le commun jusqu’à la sensibilité …

N’était le cœur sensible

aucun des cinq ne s’ouvrirait à la vie

plus invasive que la sensation

Cécité surdité douleur l’an-

esthésie nous cerne

c’est l’avilissement

disait le cœur mis à nu

qui nous prive de la création


Michel Deguy (1930), poème publié dans La vie subite (Galilée, 2016)

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page